Présentation de JACK

L'histoire d'une aventure humaine.

Presentation Jack 1

L’association « Jeunes Animaux Confisqués au Katanga (J.A.C.K.) » est une Association Sans Buts Lucratifs (ASBL) indépendante, créée par Mr et Mme Franck et Roxane Chantereau le 24 octobre 2006. Il s’agit d’un centre d’accueil pour jeunes chimpanzés (Pan troglodytes schweinfurthii) saisis par les autorités congolaises auprès de détenteurs illégaux.
Elle se situe au centre de Lubumbashi, à l’extrême Sud-Est de la République Démocratique du Congo.
L’association a pour objectifs la lutte contre le trafic des jeunes chimpanzés via le respect de la législation, le sauvetage et les soins des animaux confisqués, leur réintroduction dans le milieu naturel et la sensibilisation et l’éducation des jeunes générations.

Presentation Jack 2

"Le 6 avril 2006, un bébé chimpanzé, baptisé 'JAK' est saisi par les autorités à Lubumbashi et confié à Franck CHANTEREAU sensibilisé depuis de nombreuses années au sort des grands singes dans son pays d’adoption, la République Démocratique du Congo.
Rapidement Chita, Touzo, Bachi et Shasa l’ont rejoint. Malheureusement, le 5 septembre 2006 JAK meurt brûlé vif dans un incendie criminel volontaire dont l’objectif était de stopper le projet de conservation des chimpanzés fraîchement initié par Franck et Roxane Chantereau.
Cet incendie emportera également son plus proche compagnon, TOUZO, gravement brûlé, qui ne survivra pas à ses blessures. Cet acte barbare n’a fait qu’accroître les motivations des époux CHANTEREAU à endiguer le trafic des chimpanzés et sa médiatisation a eu pour conséquence une prise de conscience au niveau national et international de la situation des chimpanzés en République Démocratique du Congo. L’ASBL voit alors le jour et se nomme ‘JACK’ en hommage au premier petit chimpanzé recueilli".

Presentation Jack 3

Depuis sa création ce ne sont pas moins de 44 chimpanzés qui ont été recueillis au sein du sanctuaire. En effet, la province du Haut Katanga, de part le partage de sa frontière avec la Zambie a longtemps été une plaque tournante du trafic d’espèces protégées en RDC. La création de J.A.C.K dans le chef lieu de cette province a donc considérablement ralenti le trafic des chimpanzés dans cette partie du pays.
L’association travaille en collaboration avec le Ministère de l’Environnement, de la Conservation de la Nature, des Eaux et Forêts Conglais ainsi qu’avec l’ICCN (Institut Congolais pour la Conservation de la Nature) qui saisissent les animaux détenus illégalement et les remettent à J.A.C.K, mais cette dernière ne reçoit aucune aide financière de la part de l’Etat Congolais.
Elle ne vit que de dons versés par des donateurs privés, reçoit le soutien de sponsors privés congolais et est également soutenue par des institutions telles que le zoo de Saint-Martin la Plaine, le zoo de La Palmyre, la Fondation Brigitte Bardot, etc situées en France.

Presentation Jack 4

Dans l’objectif permanent de mener à bien la mission qu’elle s’est donnée, J.A.C.K., au mois de décembre 2010, a intégré le PASA (Pan African Sanctuary Alliance), organisation internationale dont l’objectif est de soutenir les actions de protection des primates en organisant, notamment, des ateliers destinés à former et à accompagner les sanctuaires membres dans le développement de leur différents programmes tels que celui de la sensibilisation des populations, des soins vétérinaires, du management, etc.